AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MAJ Mars 2023
Pour commenter la nouvelle MAJ c'est dans ce sujet
Le deal à ne pas rater :
Pokébox Pokémon ETB12.5 Zénith Suprême à 24,50€ sur Auchan
24.50 €
Voir le deal

Partagez
 

 dix sept jours après - libre

Aller en bas 
AuteurMessage

el lina
Team PRD
_____________________

el lina
Team PRD

Date d'arrivée sur PRD : 04/02/2012
Messages postés : 1846
Prénom : Margaux.
Ton âge : 29
Profession / études : infirmière, professeur des écoles et bientôt auxiliaire de puériculture.


Mon CV PRDien
Dédicaces:
My role player game characters:

dix sept jours après - libre  Empty
Message(#) Sujet: dix sept jours après - libre dix sept jours après - libre  EmptyDim 2 Oct - 7:21


Dix-sept jours.
Dix-sept jours, trois heures et trente-six minutes.
Des centaines de milliers de millions de secondes.
Allongée sur ce lit, dans ces draps blancs et rêches.
Avec cette lumière blanche, pas celle qui semble lumineuse non, une lumière blanchâtre, une lumière de malade.
Je ne suis pas malade, non, on me dit « accidentée de la vie ».
Je suis restée silencieuse la première fois où on m’a expliqué. Et j’ai hurlé la première fois où j’ai compris. L’infirmière est arrivée en courant, elle a cru que j’avais mal, l’idiote.
Je ne peux pas avoir mal là où il n’y a rien.
Plus rien dans ma tête, plus rien en dessous de mon genou droit.
J’ai de la chance. C’est ce que m’a dit le médecin, j’ai de la chance, j’aurais pu mourir. Puis il est parti.
Personne ne me demande réellement comment je vais, ce que je ressens. Cela ne lui a même pas effleuré l’esprit, l’idée que j’aurais peut-être préférée être morte.
Ma famille, ceux qui me disent être ma famille, me demande si je vais bien, mais ce n’est pas naturel. On dirait qu’ils ont peur. De moi ? Je ne sais pas trop. On ne parle pas, les conversations sont futiles.
Pourtant je le vois qu’ils font des efforts. Ma meilleure amie, mon copain aussi. Mais comment est-on supposé agir quand on ne sait pas qui on est ?
Je me souviens d’une seule chose, je veux dire, d’avant l’accident. Parce que oui, bizarrement je me souviens de tout ce qui s’est passé après, les visites, les examens, les opérations. Maintenant je me souviens de ceux que je dois appeler papa, maman, lana, beth et noah. « Ma famille ».
Je me souviens que lana me ressemble comme deux gouttes d’eau, cela ne m’a pas choqué quand je l’ai vu, parce que je l’ai vu avant de me voir. C’est donc seule quand, l’aide-soignante m’a passé le miroir pour que je me coiffe que j’ai plus ou moins compris. Lana avait omis de me le dire. Elle était tellement bouleversée les dix-sept derniers jours où elle est venue. Je ne comprends pas, elle me dit que c’est à cause de la gémellité, nous étions tellement proches d’après elle.
Pour l’instant je ne ressens rien envers eux, ci ce n’est de la sympathie, ils sont gentils, je ne peux pas le nier, mais je ne les aime pas, je ne sais pas comme faire, pourtant j’aimerais bien.
Je me souviens d’une seule chose, ou plutôt d’une seule personne, c’est Nolan, un ami très proche. Pourquoi je me souviens que de lui, pourquoi lui ? Personne ne peut me répondre, même pas les médecins, mais ça me fait du bien de me rappeler des choses de ma vie d’avant.
Stop. J’en peux plus. Personne n’arrive à me comprendre. Et surtout pas l’infirmière qui me le répète sans cesse, comme un discours préparé.
Je l’attends. Ma soeur. C’est son heure, tous les jours à cette là elle vient me voir et reste longtemps. Parfois trop, mais je n’ose pas lui dire.
Elle m’attend aussi. Elle attend que je redevienne comme avant.

_______________________________________________
venez nous rejoindre sur little fires everywhere, LFE est un forum city soft post apo où les adultes ont disparu Loukas Yeux brillent
dix sept jours après - libre  7h9OPUI
Revenir en haut Aller en bas

YUMITA
Regard perçant
_____________________

YUMITA
Regard perçant

Date d'arrivée sur PRD : 27/09/2008
Messages postés : 21162
Prénom : Elodie
Ton âge : 32
Profession / études : opératrice vidéo pour une communauté d'agglo
Les logiciel(s) utilisés : Photoshop CS6


Mon CV PRDien
Dédicaces: MJiens d'hier et aquaponeys d'aujourd'hui :drama:
My role player game characters:

http://www.30yearsstillyoung.com/
dix sept jours après - libre  Empty
Message(#) Sujet: Re: dix sept jours après - libre dix sept jours après - libre  EmptySam 17 Déc - 2:44

Elle a eu de la chance, tu sais.
Comme elle l’avait entendue, cette phrase, depuis ce jour-là. Souvent. Trop.
Tellement qu’elle lui hérissait désormais le poil au lieu de la laisser indifférente, creusant sur son visage encore vaguement juvénile une vilaine ride de contrariété.
– Ça lui fait une belle jambe, avait-elle finit par siffler entre ses dents, heureusement qu’il lui en reste une. L'œil mauvais, la rousse avait observé l’inconfort sur le visage de Nolan avec un brin de satisfaction. En voilà un qui tiendrait (peut-être) sa langue, la prochaine fois qu’il lui prendrait l’envie de vomir une bêtise pour tenter de l’amadouer.
Lana était à prendre avec des pincettes. La chose ne datait pas d’hier, pas de deux semaines en arrière, et d’aussi loin que se souvenait leur mère elle avait toujours eu la langue bien pendue et l’insolence comme défaut de fabrication. Mais l’adage se vérifiait d’autant mieux désormais, quand le rôle d’aînée – quatre minutes, tout de même – n’était plus assuré par celle qui depuis vingt ans canalisait ses colères et apaisait son âme.
Nolan cependant bénéficiait ces derniers jours d’un traitement tout particulier, une vindicte qui n’échappait à personne et dont Lana ne se donnait aucune peine pour tenter de la contenir. Avec son air nigaud et son regard de cocker triste, le jeune homme faisait une cible idéale pour qui cherchait un coupable à toute cette affaire, et la rousse justement avait désespérément besoin de quelqu’un à blâmer. À jalouser, aussi. Car Nolan était le seul à obtenir d’autres regards que ceux de stupeur et d’inconfort que provoquaient les visages inquiets de l’entourage de la miraculée.
Pourquoi lui ? Pourquoi lui et pas moi ?

Réglée comme une horloge, Lana s’était engouffrée dans l’ascenseur en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, puis avait enfoncé le bouton du troisième étage. À l’hôpital les services portaient le nom de peintres, et celui de sa sœur avait hérité de Van Gogh. Que d’ironie, avait pensé Lana en jetant un œil à la reproduction des Tournesols sur laquelle s’étaient ouvertes les portes de l’ascenseur.
Devant la porte de la chambre elle avait eu un instant d’hésitation, comme chaque jour, et pris une grande inspiration pour se donner du courage avant de frapper deux coups et de se glisser à l’intérieur.
– J’arrive juste à temps pour te sauver de ce désastre, à ce que je vois. Sur la tablette où trônait un plateau repas à peine touché, le pot de gelée à la couleur verte peu engageante était ce que le menu avait à offrir de plus engageant … ce qui n’était pas peu dire. J’ai pris tes préférés. Regarde. Ouvrant grand son sac à dos, Lana en avait sorti un paquet de bonbons qu’elle avait exhibé d’un air triomphant.
Comme chaque jour, elle s’était assise en tailleur sur l’unique fauteuil présent dans la pièce après l’avoir rapproché du lit, et comme chaque jour elle avait soigneusement évité du regard l’endroit sur le lit où la couverture dessinait cette nouvelle silhouette à la symétrie déséquilibrée. “Elle a eu de la chance, tu sais” … Tu parles.
– Et je t’ai ramené ça, aussi … Un peu plus hésitante cette fois-ci, elle avait fouillé à nouveau dans son sac pour en exhumer un antique lecteur MP3, le genre que tout le monde avait délaissé depuis … quoi, dix ans ? J’ai vérifié, il fonctionne encore … Y’a que des vieilleries dessus, des trucs qu’on écoutait y’a mille ans. Taylor Swift faisait encore de la country. Et Taylor Swift, allait-elle s’en souvenir, seulement ? Elle se souvenait de Nolan mais pas de sa propre sœur, alors allez savoir. Et d’y repenser, Lana avait pincé ses lèvres avec dépit en baissant les yeux un instant.

@el lina je me suis permise angel
J'ai pas écrit au féminin depuis des années, et j'avais besoin d'une mini-pause dans mes RP habituels :bday:

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
dix sept jours après - libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» PUB RPG DESIGN « :: Coin Divertissement :: Challenges & Jeux RPG :: Pause RP-
Sauter vers: