AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  
Lumière sur...

Les parrains & marraines sont nos VIP pour le mois d’août
Aller découvrir leur rôle et peut-être les rejoindre !
Urgence recrutement

On recrute en priorité des PROJECTEURS et des ANIMATEURS, n'hésitez pas à les rejoindre au plus vite o/
Nouveautés de PRD

Venez commenter et lire les nouveautés de PRD ici et surtout, passez de bonnes vacances !

Partagez| .

Une pause à Manhattan -feat. Moony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 15:44

Mon petit Hiro xD:
 


La ville de Londres devient trop dangereuse à ses yeux. Encore une fois, la seule option qui effleure son esprit est la fuite. Abandonner son bar aux mains d’Eli’, un choix qui brise son cœur mort. T’es encore un lâche, un baka! Bravo Hiro! L’aéroport de Manhattan est bondé de monde. Des enfants courent partout en hurlant. Hiro grimace en enfilant un pull noir tête de mort. Il passe ses longs doigts fins dans sa chevelure en prenant la carte de la ville. Où se rendre désormais? Où passer la nuit en étant un vampire? Il se souvient de l’époque où il fuyait le clan de Haruki. Se travestir en geisha pour tenir compagnie aux hommes. La pire honte de sa vie. Il secoue la tête en enfilant les ganses de son sac sur ses épaules. Il sort de l’aéroport. Une odeur de frite et de pomme d’amour bercent ses narines. Il ferme les yeux en inspirant le plus d’air possible. Croise les bras sur son torse. Peut-être que cette ville lui apportera enfin un peu de repos? Hiro extirpe son cell. Il texte son cher Nehuen. La seule personne qui l’a sauvé des ténèbres. Qui lui fait oublier ses eaux troubles. Son pouce appuie sur un numéro inconnu. Une connaissance vampirique qui lui a conseillé cette ville au vu des attaques qu’il a subies. Voilà ce que tu récoltes en voulant défendre les droits vampiriques! Est-ce que dans cette ville les humains connaissent le surnaturel? Bon sang, j’espère pas… Hiro s’assoit sur un banc.

-Bonsoir, c’est Hiro. Je suis arrivé à Manhattan. Où est-ce que je dois aller maintenant? Je ne connais personne ici. Ça pue le chihuahua de la nuit dans les parages. Rien de bon.

Tommy lui conseille un bar à même pas dix minutes d’où il se trouve. Hiro soupire en posant une main sous son nez. Une odeur dégueulasse de chien mouillé, de poudre bestiale agresse ses narines. De la bile remonte dans son oesophage. Ses pas s’accélèrent. Use de sa vitesse typique vampirique pour arriver au bar. Oh paquerette, est-ce la ville des chiens de la nuit, ici? Concentre-toi! Plus vite, plus vite. Il entend derrière lui des pas. Baka! Hiro se retourne, la mâchoire serrée. Une de ses paumes de mains camouflent ses narines. Humer sa propre odeur pour ne pas vomir le sang qu’il a bu avant de prendre l’avion.

-Désolé, je suis pas un propriétaire de chenil! Dégage de ma route!

Le chihuahua de la nuit craque son cou avant de se plier en deux. Hiro recule d’un pas. Mauvaise idée de s’attarder. Il pivote et se transforme en brume. Meilleure stratégie pour rester en vie. Commence pas les emmerdes! Hiro reprend sa forme naturelle une fois arrivée face à la porte du bar. Il claque la porte, ressent la soif envahir ses entrailles. Du sang. Est-ce qu’il y a un bétail O+, ici ?

-Sumimasen!

Il esquisse une légère courbette en remarquant des clients zieutés en sa direction. Il se redresse, s’installe sur un tabouret près du barman.

-Est-ce qu’il y a un Arthur, ici?

Une connaissance de Tommy… Un vampire pouvant l’accueillir temporairement. Il espère se retrouver au bon endroit. Hiro pose une main sur son ventre. Son palais chauffe. Du sang. Il peut entendre le battement de cœur des clients. Bam. Bam. Bam. Non, retiens-toi. Bam. Bam. Bam. Il plaque les paumes de ses mains sur le comptoir. Agrippe par le collet du chandail son voisin.

-Hey, shit, désolé belle gueule je ne suis pas dans ce camp-là!

QUOI? Il le pense pd! Bon, oui, tu l’es Hiro. Recommence pas, baka!
Il fracasse la tête de l’homme contre le comptoir.

-Qu’est-ce qui tu insinues, hein? Que je suis une tafiole?!

Son accent devient plus prononcé. Il tire la tête de sa victime par les cheveux avant de l’enfoncer à nouveau sur le comptoir. Ce baka va regretter ces paroles! Il hume l’odeur de métal sucrée typique du O+. Il relève la tête de l’homme. Du sang coule de son front.

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modo Blablatrice • Modo Animatrice
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 01/06/2009 J'ai posté un total de : 6798 Messages. Sinon je m'appelle : Enora et j'ai : 29 ans. Dans la vraie vie, je : suis au chômage lol (Streameuse, dev, gameuse, roi du monde et j'ai même pas fait de bac L) Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CC, Sublime text 3, Notepad++, Wamp, IntelliJ, Netbeans, Atom, Premiere CC, Audition CC, Illustrator CC...


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modo Blablatrice • Modo Animatrice
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 16:28

Arthur ♥:
 

Y a des jours calmes et y a les autres. Et aujourd'hui, c'est définitivement un jour de carotte. Le bonheur de retrouver son appartement ravagé par un excité jaloux après une nuit de chasse et l'appel d'un vieil ami m'annonçant l'arrivée d'un vampire en exil. Et il me demande de m'occuper de lui. Comme si je n'avais pas déjà assez d'ennui comme cela. Il fallait que je surveille les agissements de ces maudits lycans qui ont tendance à s'attaquer à ma clientèle. Ils savent où se trouve le bar et temps que je suis ici, ils n'oseront pas attaquer le bâtiment. Je suis une assez grande menace pour eux. J'avais réussi à m'imposer comme étant un adversaire assez puissant pour faire trembler les plus téméraires. Quant aux chefs... Un pacte de non-agression a été mis en place. Cependant, il ne peut pas me promettre que tous les lycans se tiendront à carreau tout comme je ne peux pas lui affirmer que tous les vampires ne les attaqueront pas. Juste que ne m'en prends pas à eux et ils me laissent faire mon petit business tranquillement. Paradoxalement, on s'est déjà retrouvé à combattre les humains un peu trop curieux. Mais New York est la ville idéale pour les gens de mon espèce. Bien trop grande et peuplée pour que les humains se rendent compte qu'il y a êtres surnaturels. Le pied. Mais l'arrivée d'un petit nouveau m'inquiète et je dois aller voir le chef local des lycans pour mettre à l'abri mon train de vie beaucoup trop extravagant pour mes congénères. J'arrive à plutôt bien contrôler ma soif de sang, sans doute parce que j'ai désiré de toute mon âme rester humain malgré le truc qui me bouffait. Je ne bois que ce dont j'ai besoin et très souvent de victimes consentantes.

Lucius m'attend. J'ai réussi à le joindre et j'ai... mangé un bout avant de venir, dirons-nous. Histoire de ne pas être trop dégoûté. Je hais les lycans et eux me le rendent bien. J'arrive en terrain conquis, il faut que je reste calme sinon, ils vont se jeter sur moi. Je montre patte blanche, sans mauvais jeu de mot et il daigne enfin se montrer. Ah Lucius... Mon rival de toujours. On est né à New York il y a plusieurs années et il est devenu loup-garou alors que moi je suis maintenant un vampire. Amis d'enfance, on est maintenant ennemis par nos races. Beaucoup disent qu'on ressemble à un vieux couple, mais je pense que je préférerais redevenir humain pour mourir de la peste plutôt qu'avoir une aventure avec un animal tel que lui.

« Tu as été évasif au téléphone. Avais-tu si envie de me voir, mon très cher Arthur ? »
« Pas le moins du monde Lucius. Tu sais très bien que je préférerais boire du cyanure plutôt que d'être ici. »


J'entends des grognements autour de moi, ils n'ont pas aimé mes insultes, mais mon ex-ami les fait taire d'un geste de la main.

« Dis-moi pourquoi tu es ici avant que je décide de t'arracher les cordes vocales. »
« Quel dommage, tu ne pourrais plus entendre mes railleries... Un nouveau vampire arrive tout droit de Londres. Il se pourrait qu'il apporte des ennuis avec lui. Tommy m'a demandé de m'en occuper. Quoi qu'il fasse, je ne veux pas que mon bar en soit responsable. »
« Encore un cadavre de plus... Soit. Mais s'il s'attaque directement à moi, je me ferais un plaisir de le mettre en pièce. »
« Doucement le poilu, je vais m'occuper de lui. Mais pense à aller prendre une douche la prochaine fois qu'on se voit. Quoi que l'odeur du chien mouillé, je sais pas si je préfère. »


Je disparais d'un coup pendant qu'il hurle mon nom et que les autres lycans semblent furieux que je m'en sois pris à leur chef. Je m'amuse toujours beaucoup quand je vais voir Lucius, mais peut-être qu'un jour, ça va me démanger et que je vais les exterminer. Mais pas avant d'avoir une armée et vraiment si jamais je n'ai rien d'autre à faire. Mais passons. Je reprends forme humaine dans une ruelle proche du bar et mon téléphone sonne. Un des serveurs qui me dit qu'il y a un problème. Un énorme problème. Un asiatique qui pète la gueule d'un client humain. Il semble en manque de sang. Oh carotte... Je me dépêche d'aller au bar et je vois la scène. Un mec furax qui salit mon comptoir. Je me passe ma main sur les yeux, ça va être long. Je m'approche doucement, furieux, et je chope le vampire par le cou avant de le traîner vers l'arrière-boutique. Je fais signe aux autres de s'occuper de l'humain et je balance le mec dans le couloir.

« Est-ce que tu peux m'expliquer ce que c'est que ce bordel ?! Ne me dis pas que tu es le mec que Tommy a envoyé ici. »

Si c'est lui, je vais lui refaire le portrait, je le sens bien. On ne touche pas à mon comptoir, il n’a rien fait pour mériter ça, lui !

_______________________________________________
Nous avons besoin d'animateurs de toute urgence sur PRD, venez nous rejoindre ♥

Faites participer votre forum au jeu de piste de septembre


Night Neko a évolué en Moony







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 17:37

Les yeux rivés sur le sang qui coule, ses crocs ressortent. Une sensibilité les anime. Hiro retrousse les lèvres en serrant encore plus sa prise sur sa victime. Le barman lève les mains dans les airs en leur intimant de se calmer.

-Calmez-vous… Vous n’aimerez pas ça si le proprio se…

Le barman n’a même pas eu le temps de finir sa phrase qu’une main agrippe Hiro par la peau du cou. Hiro suit le mouvement de force en grimaçant, poussant un gémissement.

-Lâche-moi BAKA!

Quel honte! Qui est ce mec? Qu’est-ce qui lui veut?! Étrangement, il ressent la force de l’homme. Ça doit être un vampire plus vieux que lui. Il a beau gesticuler, il se fait traîner dans un couloir. Hé carotte, encore des ennuis. Tu commences vraiment bien ton arrivée… La paix, han? Son agresseur le relâche. Hiro esquisse quelques pas sous le coup. Il reprend équilibre en fronçant des sourcils. Il esquisse un majeur à l’homme.

-Qu’est-ce qui se passe?! Ce concombre m’a traité de tafiole!!

La vérité choc, voilà, tu n’acceptes toujours pas malgré les paroles de ton cher Nehuen. La peur qu’on te pointe du doigt, qu’on te harcèle encore plus. Hiro replace son sac sur ses épaules. Il se mordille l’intérieur de la joue. Calme-toi, calme-toi… Ne joue pas au baka.

-Euh… Oui, c’est Tommy qui m’a envoyé ici… Vous le connaissez?

Hiro plisse les yeux en penchant la tête sur le côté. Il observe le bar par-dessus l’épaule de l’homme. Il lui camoufle presque toute sa vision. Pourquoi est-il plus grand que lui?! Hiro se met sur la pointe des pieds. Quoi faire dans ce genre de situation? Il se retrouve isolé dans un territoire complètement inconnu. Il grimace en sentant une crampe dans ses gencives. Ses crocs deviennent hyper sensibles. Hiro plaque contre le mur son agresseur, le tient par le tissu de son haut. Il rapproche son visage du sien en dévoilant ses crocs.

-Qu’est-ce que tu me veux?! Me faire la peau?! Je ne te connais même pas! Vous n’avez pas du sang… Ma proie ne doit pas s’enfuir…

Hiro rentre ses crocs dans l’épaule du mec tout en lui écrasant le pied avec force. Il le relâche puis se met à courir voyant le barman se tenir vers l’entrée de la salle du bar. Shit! Shiiiiit! Bakaaaa dans quelle carotte tu es. Il pivote rapidement et remarque au fond du couloir des escaliers. Hiro fonce, descend les escaliers à toute allure. La noirceur des lieux ne le dérange pas, il tâtonne. Son agresseur va vouloir sûrement lui faire la peau. Vite dépêche… Il entend de drôles de bruits… Qu’est-ce que c’est que cet endroit? Quelque chose cloche dans cette pièce… Mais, il ne peut pas dire quoi. Il aperçoit des caisses empilées les unes sur les autres. Il se cache derrière en tenant son sac contre son ventre. Il s’essuie la bouche du revers de la main. Ferme les yeux en restant replié sur lui et aux aguets. Baka où se trouve-t-il? C’est quoi ses bruits bizarres?

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modo Blablatrice • Modo Animatrice
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 01/06/2009 J'ai posté un total de : 6798 Messages. Sinon je m'appelle : Enora et j'ai : 29 ans. Dans la vraie vie, je : suis au chômage lol (Streameuse, dev, gameuse, roi du monde et j'ai même pas fait de bac L) Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CC, Sublime text 3, Notepad++, Wamp, IntelliJ, Netbeans, Atom, Premiere CC, Audition CC, Illustrator CC...


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modo Blablatrice • Modo Animatrice
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 18:06

J'ai fait une erreur, j'ai baissé ma garde et je l'ai laissé faire. Et il m'a mordu. J'ai rarement été mordu et je n'aime pas du tout cette sensation. Il est mort de soif, il va devenir dangereux. Je le regarde partir vers la cave et je soupire en passant ma main sur la blessure. La plaie se referme facilement, m'étant nourri peu de temps avant. Je regarde le barman qui va rapidement vers moi pour savoir si je vais bien et je lui indique que oui.

« Qu'est ce qu'on va faire de lui ? On ne peut pas le laisser sortir. » Me dit le jeune vampire, inquiet.
« Ne t'en fais pas, je m'en occupe. Trouve-moi juste du sang frais, rapidement. »

Il me fait signe qu'il a compris et je vais vers la porte menant à la cave. Il n'y a qu'une seule sortie et c'est cette porte. Je la ferme à clé pour éviter qu'il s'en aille et fasse un massacre. Je suis quand même content que la seule chose qui a été abimée soit mon comptoir et la gueule d'un des clients. Il faudra qu'on s'occupe de lui, mais je l'ai laissé à Alyone qui a dû s'en charger. Le barman revient à ce moment-là avec une poche de sang chaud venant tout juste d'être prélevé. Parfait. Il me donne même un petit extra pour notre pensionnaire particulier. Une jeune fille d'une quinzaine d'années qui m'a supplié de l'aider à vivre, qu'importe le prix. Elle est en train de se transformer et n'est pas apte à sortir seule. Elle se trouve au fond de la pièce, dans une salle avec une porte blindée. J'ai fait en sorte qu'elle ne se blesse pas et elle-même ne veut pas sortir. Elle a compris ce qu'elle était en train de devenir, ce que j'avais dû faire pour la sauver et elle m'a remercié de l'avoir fait. Elle n'a pas de rancoeur, elle voulait juste vivre et ne pas mourir sous les coups de feu qui ont percé son corps. Fusillade alors qu'elle rentrait de l'école. Elle a réussi à se trainer dans une rue et était en train de mourir quand je l'ai trouvé. Ses parents ne la chercheront pas, ils l'ont viré de chez elle parce qu'elle aime les femmes. Je ne pensais pas la faire devenir vampire, mais elle a tellement pleuré que j'ai exaucé son voeu. Maintenant, il faut qu'elle se calme. Cela ne fait que quelques jours qu'elle est vampire, il lui faut encore un peu de temps.

J'ouvre de nouveau la porte et je descends, me servant de mes sens pour localiser le fugueur. J'ai pris la précaution de fermer à clé derrière moi pour lui empêcher toute fuite. Il doit savoir que je suis là et je décide d'allumer pour qu'il voie où il se trouve. Une grande pièce avec des portes menant à des salles d'isolement. Et l'une d'elles est occupée. Il serait arrivé hier, il y aurait eu plus de monde, mais là, il n'y a qu'elle. Amelia. Je continue ma descente et je sens l'odeur de mon agresseur. Oui, il est là. Il faut que je le calme au plus vite et je m'approche doucement de lui pour lui mettre la grosse poche de sang dans les mains.

« Bois avant que ça refroidisse. »

J'en tiens une autre plus petite dans mes mains et je me dirige vers la porte de la cellule d'Amélia. J'ouvre le judas pour voir comment elle va, elle grogne un peu, mais semble plutôt calme.

« Je t'apporte de quoi t'apaiser. »
« Du... Sang ? »
me demande une petite voix.
« Oui, mais ne t'en fais pas, la victime n'est pas morte, comme tu me l'a demandé. »

J'ouvre la porte et j'entre. Notre invité surprise peut voir à quoi ressemble la pièce et je bloque la porte pour éviter qu'on m'enferme. On ne sait jamais. Je donne la poche de sang à la jeune fille, lui montrant comment boire dans ces cas-là. Elle commence à boire, au début en grimaçant puis ensuite comme si sa vie en dépendait. Elle se trouve dans mes bras et je dis :

« Est-ce que le rebelle aussi est calmé ? »

Oui, je parle au vampire qui se planque dans un coin, je ne suis pas hostile, j'ai l'habitude de dealer avec des vampires qui ont besoin de manger au plus vite. Ce n’est pas la première fois qu'on me blesse et sans doute pas la dernière. Mais je m'attends à avoir la visite de ma créatrice qui déteste quand je suis blessé. Je vais en entendre parler pendant des jours...

_______________________________________________
Nous avons besoin d'animateurs de toute urgence sur PRD, venez nous rejoindre ♥

Faites participer votre forum au jeu de piste de septembre


Night Neko a évolué en Moony







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 18:38

Pitié, Pitié énergie de l’univers faite qu’il ne me retrouve pas. Il ne tient pas à mourir. À être dans la damnation éternelle. Il serre plus fortement son sac contre ses abdos. Shit, dans quel merdier se retrouve-t-il encore? Pourquoi Tommy l’a-t-il envoyé ici? Hiro entend la porte s’ouvrir. Il serre la mâchoire. Il peut se battre, se défendre de cette ordure. Il ne le laissera pas le tuer facilement. Il se prépare mentalement. S’imagine lui sauter à la gorge, le mordre encore avant de le frapper dans les parties et courir vers la porte. Son plan mental au point, il se redresse en balançant son sac à dos sur le vampire. Le sac à dos frappe le côté de la tête du vieux vampire avant de tomber au sol. Un peu de poussière s’élève sous le choc. Hiro ouvre grand les yeux, la bouche l’accompagne en apercevant enfin ce qui l’entoure. La lumière du plafond allumée lui donne une vue sur plusieurs salles closes. Qu’est-ce que ce bordel? Sa bouche sèche malgré la douleur de ses gencives. Il pose une main sur sa bouche. Son agresseur continue d’avancer vers lui. Hiro n’arrive même pas à fuir. Il sent qu’on lui offre du sang dans son autre main. Machinalement, il perce la poche de ses canines et aspire tout d’un coup. Il ferme les yeux en ronronnant. Humm du 0+~ Son type préféré. Le goût onctueux et sucré satisfait son corps. Il jette la poche au sol en observant le vampire se diriger vers une salle au fond.

Hiro se recule pour l’observer discrètement. Qu’est-ce qui se passe ? Une vampire enfermée dans cette salle. Quel malade! Hiro se remet à courir, monte les escaliers. Ses mains agrippent la poignée. Il la tourne dans tous les sens. OUVRE! OUVRE-TOI SHIT!

-AIDEZ-MOI! IL EST TIMBRÉ! AIDEZ-MOI.

Ses cris se mutent en scream métal digne de ses cordes vocales. Chanter du métal est utile parfois. Il donne des coups de poing sur la porte. Celle-ci tremble, grince, mais refuse de céder. Il donne des coups de pieds avant de sursauter à une question. Est-ce qu’il s’est calmé…? Hiro relâche la porte. Avale sa salive en descendant marche par marche les escaliers. À chaque marche, il prend une pause. Écoute attentivement avant de s’approcher doucement vers la salle. La vampire ne semble vouloir fuir. Elle se niche dans les bras du vampire. Syndrome de Stockholm?

-Qu’est-ce que tu lui fais?! Vous kidnappez des vampires pour les torturer?! Leur laver le cerveau?! D’où tu connais Tommy?! RÉPONDS-MOI!

Hiro reprend son sac à dos dans ses mains. Il le tient dans les airs tel un ballon de football. Sa seule arme potentielle du moment. Jamais, il n’avait vu ce genre de salle à Londres ni rarement des vampires prenant soin des nouveau-nés. Ils les abandonnent à leur sort les laissant se faire massacrer par les chasseurs. Hiro fronce les sourcils. Il doit trouver un plan. Comment sortir indemne d’ici? Il ne connaît même pas cette ville, ce pays… Oh Nehuen… Viens me chercher. Il se gifle mentalement. Ferme les yeux. Il s’imagine baigner dans son océan. Il se voit nager avec sa queue de sirène le soleil brûlant caressant sa peau. Son corps s’apaise d’un cran. Il rouvre les yeux.

-C’EST QUOI CE CIRQUE?! Vous allez me torturer? Vendre mon sang?

Le sang de vampire a le don de guérison tout en rendant accro. La pire des drogues. Hiro se prépare à viser la tête du malade.

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modo Blablatrice • Modo Animatrice
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 01/06/2009 J'ai posté un total de : 6798 Messages. Sinon je m'appelle : Enora et j'ai : 29 ans. Dans la vraie vie, je : suis au chômage lol (Streameuse, dev, gameuse, roi du monde et j'ai même pas fait de bac L) Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CC, Sublime text 3, Notepad++, Wamp, IntelliJ, Netbeans, Atom, Premiere CC, Audition CC, Illustrator CC...


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modo Blablatrice • Modo Animatrice
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 19:18

Et le voilà qui recommence à gueuler comme un veau... Je l'ignore totalement, mais Amélia le regarde et me regarde avec un air interrogatif. Je lui fais signe que ce n’est rien et elle continue à boire, fermant un peu les yeux. Je passe ma main dans ses cheveux et je sens qu'elle se calme un peu. Je préfère m'occuper d'elle ainsi plutôt que de la laisser courir un risque.

« Arrête de gueuler, tu me donnes mal à la tête. Tu vois bien ce que je fais, je la nourris. Tu as jamais vu de nouveau-né ? Si je ne m'en occupe pas, elle va se faire buter par un chasseur ou par les autres abrutis de canidés. »

Je soupire et elle lève la main pour que la lui prenne. C'est un processus douloureux et elle se crispe de douleur. Le sang fait son oeuvre et elle se relève d'un coup pour me mordre le bras. Je la laisse faire, serrant les dents. Décidément... Mais elle se reprend très vite en enfouis sa tête contre moi pendant que ma blessure se referme doucement.


« Chhhh, ne t'en fais pas. Ça arrive. Calme-toi. Je ne t'en veux pas, ça ira mieux dans quelques jours. »

Je me doute que cela doit paraitre étrange pour un vampire vivant hors de notre communauté, mais ici, nous faisons attention aux plus faibles pour éviter qu'ils ne se fassent tuer ou alors qu'ils mettent en danger les autres vampires. Lucius et moi avons décidé de refréner les envies de domination des autres pour éviter les ennuis avec les humains. Dans certains pays, certaines créatures ont dû fuir à cause de ça alors nous sommes vigilants. Je m'apparente presque à un père pour elle au final, pour le moment. Tout comme ma créatrice est une seconde mère pour moi. Celle de ma renaissance pour devenir ce que je suis. Je n'ai pas pu sauver mes frères et soeurs de la maladie cependant et ils me manquent beaucoup. Je replonge pendant quelques minutes avec nostalgie dans mes souvenirs, mais la voix de l'autre excité me faire revenir sur terre. Je l'avais presque oublié ceux-là...

« Calme-toi, personne ne te fera rien ici. Ce sont des salles d'isolement pour les vampires qui ont besoin de se calmer un peu. Il y a des règles dans cette ville, pas de grabuge que ce soit avec les autres vampires, les humains ou les caniches. Et je connais Tommy parce que c'est lui qui m'a demandé de m'occuper de toi. Appelle-le si tu ne me crois pas. Au fait, moi c'est Arthur. »

Je ne le regarde toujours pas, le laissant gérer la situation lui même. Je ne suis pas sa mère non plus. Amélia semble s'être finalement apaisée et je dépose un petit baiser sur son front. Je vais la mettre dans le lit de la cellule et je lui dis que je reviendrais la voir dans quelques heures, le temps qu'elle se repose. Je sors de là et je referme la porte avant de me tourner vers l'espèce d'idiot qui se méfie de moi. Mais qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? Bon sang de bonsoir.

_______________________________________________
Nous avons besoin d'animateurs de toute urgence sur PRD, venez nous rejoindre ♥

Faites participer votre forum au jeu de piste de septembre


Night Neko a évolué en Moony







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 19:43

C’est plus fort que lui. Il se retrouve dans une communauté inconnue. Des règles qu’il ne connaît pas. Ils fonctionnent bizarrement. Où exactement est-il tombé? Il ne comprend pas. Hiro reste à distance avec son sac à la main. Il le voit s’occuper de la vampire d’une drôle de façon. À l’évocation des chasseurs, Hiro tremble légèrement. Il se souvient de sa dernière attaque. Il sortait d’une entrevue, des chasseurs lui ont planté des coups de couteau à l’eau bénite et une balle dans l’estomac. Heureusement, il a réussi à s’enfuir grâce à son pouvoir de brume. Il a souffert le martyre tout en se rendant chez Tommy. Et Tommy l’a soigné. Hiro a eu encore des problèmes, des attaques. Voilà pourquoi il l’a exilé dans ce pays. Son bar lui manque. Nehuen lui manque. Il se retrouve face à un timbré. Quoi? QUOI? C’est lui le fameux Arthur? Qu’est-ce que Tommy a dans la tête? Hiro fronce des sourcils.

-Depuis quand les chihuahuas de la nuit écoutent les vampires, han! Je ne te crois pas. Vous êtes des fous. Pourquoi il m’enverrait dans ce bar de timbré?!

N’importe quoi! Hiro lance son sac une nouvelle fois par la tête du vieux. Il recule en montrant ses crocs. Une arme et vite. Il doit trouver un moyen de fuir cet endroit et de se cacher. Il ne se sent pas en sécurité. C’est trop étrange. Il a l’impression de faire un bad trip.

-Tu vas me rendre légume baka! Tu vas me trifouiller le cerveau comme tu fais à cette pauvre vampire. C’est pas une vie être enfermé!

Ça, il le savait très bien. Avoir passé de ses 5 ans à 30 ans dans une pièce close sans fenêtre, nu sur de la paille tel un animal… Il remonte à toute vitesse les escaliers. Donne des coups de pieds dans la porte. À chaque coup, elle craque, tremble. Hiro contracte ses muscles abdominaux pour rassembler plus de force. Au cinquième coup, la porte saute sur ses gonds. Tombe au sol dans un grand fracas. Hiro sprinte dans le couloir tout en criant de l’aide. Le barman de tout à l’heure se dépêche de lui bloquer le passage.

-ARTHUR, bon sang!

Le barman demande de l’aide sous le regard ébahi des clients. Hiro attrape la tête du barman puis la fracasse contre son genou avant de le relâcher. Le barman recule de quelques pas en grimaçant. Rattrape Hiro par les épaules. Hiro pousse un cri tout en lui donnant un coup de coude sur le nez. Il s’agrippe au collet d’un client.

-AIDEZ-MOI

Il secoue le client en tremblant légèrement. Il n’a pas envie de redevenir un chien à vampire. paquerette, Tommy l’a trahi! Il l’a envoyé dans une prison, dans une shit pas possible. Qu’a-t-il fait pour mériter ça? Le client intime à Hiro de le relâcher, mais celui-ci refuse. Le barman se relève pour tirer par le dos Hiro. Le vampire ramasse par les épaules le barman et le projette contre une table. Il sprinte vers la porte, mais perd pied. Il tombe au sol en grognant. Un client éclate de rire.

-Regardez ce malade. Un nain, c’est violent comme ça aha!

Hiro se redresse en grimaçant. Ses poings se ferment.

-La ferme! Je vais te montrer ce qu’un nain est capable de faire!

Il est prêt à se battre contre ce bétail, lui montrer tout ce qu’il a dans le ventre. Il en oublie sa fuite.

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modo Blablatrice • Modo Animatrice
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 01/06/2009 J'ai posté un total de : 6798 Messages. Sinon je m'appelle : Enora et j'ai : 29 ans. Dans la vraie vie, je : suis au chômage lol (Streameuse, dev, gameuse, roi du monde et j'ai même pas fait de bac L) Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CC, Sublime text 3, Notepad++, Wamp, IntelliJ, Netbeans, Atom, Premiere CC, Audition CC, Illustrator CC...


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modo Blablatrice • Modo Animatrice
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 20:12

M*rde, m*rde, m*rde ! Il se barre et je n’ai pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il fait sauter la porte et qu'il se barre. Je monte rapidement et c'est le merdier le plus total. Mon ami le barman se fait envoyer valser et les serveuses osent pas trop s'interposer. Je suis devant le bordel de ma vie, c'est la première fois que je dois dealer avec ça et je sens que je vais fumer Tommy quand je vais le voir. Une des serveuses me demande s'il ne faudrait pas l'enfermer et je lui fais signe que non, ça serait pire. Non, il va falloir l'apprivoiser et je fais signe à une d'elles de s'occuper d'évacuer les clients. J'arrive dans la salle et je vais vers le vampire en furie. Les humains ont arrêté de bouger, les yeux voilés et ils commencent à partir alors que j'attrape le vampire pour qu'il reste là. Une fois le bar finalement vide d'humain, on se retrouve entre vampires. Une des vampires ferme la porte à clé et se place devant pour le stopper si jamais il tente de partir. On a chacun des capacités particulières ici. J'arrive à tenir plutôt bien à l'odeur du sang de vampire, une arrive à manipuler les humains pour qu'ils fassent ce qu'elle veut et une autre arrive à stopper un ennemi sans trop de problèmes. Elle m'a déjà foutu à terre, j'évite de jouer. Je tiens toujours l'asiatique pour éviter qu'il se blesse et je lui dis :

« Calme-toi ! Personne ne vit enfermé ici. Je ne sais pas comment ça se passe chez toi, mais ici, on évite de se faire découvrir par les humains et on fait en sorte que les nouveau-nés ne fassent pas de massacre. Personne ne te fera de mal tant que tu ne mets pas en danger notre secret. »
« Je pense que ça c'est mort... » dit le barman en s'applicant de la glace sur les endroits où l'autre l'a frappé.
« tais-toi, Carl ! Tommy m'a demandé de m'en occuper. »
« Il fait chier ton Tommy ! Il arrive et il se croit chez lui ! Tu imagines ce qu'il se serait passé si... »
reprend Carl, furax.
« Mais il ne s'est rien passé et ils oublieront ce qu'ils ont vu. Laisse Arthur gérer ça tout seul. » dit la vampire qui peut contrôler les humains.

J'ai un gros soupir et je dis au barman de sortir et de me laisser faire. Il s'en va en grommelant contre un vampire asiatique et je reprends :

« Personne ici ne va t'enfermer à moins que tu le demandes. Tu n'aurais jamais dû te retrouver un bas. Alors, calme toi qu'on puisse discuter comme deux vampires civilisés. »


Je doute qu'il m'écoute, mais au moins j'aurais essayé. Quoi qu'il arrive, je ne le lâcherais pas temps qu'il ne se sera pas calmé. Je commence à en avoir marre de cette journée de carotte. Vivement qu'elle se termine et que cet espèce d'énergumène se calme une bonne fois pour toutes.

« Je te lâche uniquement si tu arrêtes de t'énerver. Et ne tente pas de t'enfuir, elle a pas l'air, mais elle te foutrait au sol en un rien de temps. Crois-en mon expérience. »

La vampire se racle la gorge et m'envoie un regard perçant. J'avoue que les vampires asiatiques sont un peu mon péché mignon et cette beauté chinoise qui me sert de serveuse est tout à fait ravissante. Mais elle est en couple avec un autre vampire que j'ai que moyennement envie d'énerver.

_______________________________________________
Nous avons besoin d'animateurs de toute urgence sur PRD, venez nous rejoindre ♥

Faites participer votre forum au jeu de piste de septembre


Night Neko a évolué en Moony







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mar 22 Mai - 22:07

Il fusille du regard ce baka de bétail. Allez, on va voir qui est le nain entre les deux! Le bétail continue de rire en le pointant du doigt. Hiro profite du moment d’inattention pour lui écraser son poing contre le nez. Pas de chance, il s’entraîne quotidiennement au gym. Sous son pull, il a une fine musculature. Sans oublier sa force vampirique. Le pauvre bétail, les os de son nez éclatent sous le coup. Du sang coule de ses narines, tache sa chemise blanche. L’humain se plie en deux en jurant. Il pose ses mains sur son visage en criant des injures. Hiro fronce des sourcils en entendant plus un son. Qu’est-ce qui se passe encore? Le bétail ne bouge plus. Jamais de sa longue vie vampirique il a vu ça. Est-ce le travail d’une sorcière? Il ne comprend pas la situation. Devient-il fou? Hiro grogne en sentant les mains du fameux Arthur sur lui. Il l’immobilise. Hiro étire une moue en secouant les bras. Rien à faire, il reste prisonnier dans cet étau. Les humains sortent calmement du bar. Est-ce une nouvelle sorte d’hypnose? Ils ont des pouvoirs différents ou quoi? Hiro écrase les pieds de Arthur en grognant plus fortement. Il finit par abandonner, arrêter de remuer en soupirant longuement. Il sent ses yeux picoter. Vont-ils le passer à la casserole? Les paroles du barman ne lui aspirent pas confiance.

-Tommy ne t’a rien dit alors? À Londres, c’est grillé. Les humains connaissent l’existence du surnaturel à cause d’un énorme massacre organisé par une bande de chasseur malade. Ils veulent qu’on nous massacre tous…

Hiro lance un regard de braise au barman qui quitte la pièce. Il serre la mâchoire.

-J’espère qu’on ne va pas rester à vue d’ici le soleil levant… Je ne sais pas pour vous, mais moi, je vais finir en tas de poussière si le soleil me touche… Couine-t-il en secouant encore les bras. Il tourne sa tête sur le côté pour tenter de mordiller les doigts d’Arthur. Il grogne voyant qu’il n’arrive pas à l’atteindre. Calme-toi Hiro, calme-toi… Ils veulent parler. C’est tout. Dur de faire confiance quand on a subi des attaques à répétition, des harcèlements. Il ferme les yeux. S’imagine nager dans son océan. Des poissons multicolores l’entourent. Il agite sa queue de sirène tout en zieutant le soleil. Il peut presque sentir les rayons caresser sa peau, la réchauffer. Son esprit s’apaise à ces images. Il rouvre les yeux en contemplant chacun des employés. Il ne bouge plus, détourne le regard en pinçant les lèvres.

Il s’est vraiment conduit en baka. Shame on me. Nehuen se marrerait de sa tronche.

-C’est bon, tu peux me lâcher… Vous êtes vraiment des vampires…? On semble si différent…

Il ne comprend pas cette différence, ça le rend perplexe, méfiant. Et si c’est un leurre? Il se sent dans un délire schizophrénique. Peut-être qu’il n’est que dans une psychose… Hiro croise les doigts pour se réveiller. Ses épaules s’endolorissent sous la poigne d’Arthur.

-Tu me fais mal! Lâche-moi! Ça va, non?!

Il grogne en tournant la tête. Pourtant, il devrait être content de voir enfin un endroit où les espèces ne se massacrent pas. Il avait tant souhaité cette paix. Voir qu’on s’occupe des nouveau-nés, c’est un soulagement. Il n’arrive juste pas à comprendre, à croire la situation. Ils sont si différents de lui.

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modo Blablatrice • Modo Animatrice
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 01/06/2009 J'ai posté un total de : 6798 Messages. Sinon je m'appelle : Enora et j'ai : 29 ans. Dans la vraie vie, je : suis au chômage lol (Streameuse, dev, gameuse, roi du monde et j'ai même pas fait de bac L) Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CC, Sublime text 3, Notepad++, Wamp, IntelliJ, Netbeans, Atom, Premiere CC, Audition CC, Illustrator CC...


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modo Blablatrice • Modo Animatrice
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mer 23 Mai - 0:31

Il semble enfin se calmer après avoir pesté comme un beau diable. Non, Tommy ne m'a rien dit, le fourbe. Alors c'est la carotte à Londres ? Je compte sur eux pour éviter que ça se propage partout. Est-ce que c'est pour ça qu'elle n'est pas revenue ? Une angoisse me monte à la gorge et je regarde une des vampires pour lui dire :

« Vas voir si elle va bien ! »

Il ne doit pas comprendre de qui je parle et c'est de ma créatrice. Celle qui compte le plus pour nous. Un de nos encrages, à nous les vampires d'Amérique du Nord. Elle a été dans les premières à venir avec les colons et elle fait partie de la caste des originels d'Amérique du Nord. Ce ne sont pas les plus vieux du monde, mais ce sont eux qui dirigent les groupes comme le mien. Je suis rongé par l'inquiétude et je finis par le lâcher.

« Je me doutais que tu allais apporter des ennuis... Ne t'en fais pas pour le soleil, tu ne crains rien ici, les vitres sont faites exprès pour nous. Nous aussi nous sommes sensibles au soleil. Nous ne tombons pas en poussière, mais nous sommes semblables aux humains normaux. »
« Marcus dit qu'elle va bien. »
Dis la vampire en revenant.

Je soupire de soulagement et je me prends une chaise en passant ma main dans les cheveux. Je vais devoir retourner voir Lucius pour le prévenir. Nous avons déjà géré des crises avec des chasseurs, mais cette fois-ci... Je vais peut-être aussi devoir partir à la recherche de la guilde pour trouver un terrain d'entente. Il en va de nos intérêts à tous. Les créatures font que peu de bruits en Amérique du Nord, ce qui fait que les chasseurs nous foutent pas mal la paix.

« Pour te répondre, oui, nous sommes des vampires. Je suppose qu'il en existe plusieurs sortes. De ce que j'ai cru comprendre, chaque clan est différent. C'est sans doute pour cela que nous ne sommes pas comme toi. Crois-le ou non, mais ici, on évite de se faire remarquer et nous et les... chiens mouillés avons un pacte de non-agressions. On ne peut pas contrôler tous les individus, mais le plus gros de la horde nous fout la paix. »

Je commence à avoir faim et je me gratte un peu la gorge, c'est un signe qui indique que je commence à avoir soif. Ça et la légère coloration de mes yeux. La vampire qui est restée vers le bar fouille sous le comptoir et me balance une poche de sang. Ce n’est pas du sang frais dans le sens où il date de plusieurs heures, mais cela me va. Je ne suis pas difficile. Je fais une entaille dans la poche pour boire son contenu assez rapidement. Les repas ne sont pas les moments que je préfère, mais je n'ai pas vraiment le choix. Mes yeux redeviennent normaux et je me lève pour jeter la poche vide dans une poubelle.

« Quoi qu'il en soit, il va falloir que j'aille voir les autres puanteurs... Mais pas aujourd'hui, Lucius va m'arracher les yeux s'il me revoit. »
« Qu'est ce que tu lui as encore dit ? »
soupire une de mes camarades.
« Qu'il puait ? »

Elle a un soupir d'agacement et j'ai un petit sourire amusé. Mais la situation est loin d'être amusante et ce qu'il se passe en Europe m'inquiète. Comme toujours, ils nous apportent des emmerdes alors qu'ici, on tente de rester civilisés.

« On va profiter qu'il fasse encore nuit pour partir. Je vous laisse ranger le merdier de notre invité ? Je vais le mettre à l'abri pour la nuit. »

Je me lève et tends ma main au jeune homme pour qu'il me suive. Amélia est en sécurité, demain soir, nous ferons une tentative pour la faire sortir. Je me demande quel sera son don. Je pense que cela nous vient du fait que notre créatrice était anciennement une sorcière et qu'elle est devenue vampire par la suite. Le mix des deux a fait d'elle cet être exceptionnel qui nous rend différents à mesure que nous nous répandons. Marcus est un vampire transylvanien pour sa part, je ne sais pas trop ce que ça donne quand il transforme des gens.

_______________________________________________
Nous avons besoin d'animateurs de toute urgence sur PRD, venez nous rejoindre ♥

Faites participer votre forum au jeu de piste de septembre


Night Neko a évolué en Moony







Revenir en haut Aller en bas

avatar

Modératrice • Modo Marraine
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pub-rpg-design.com/t93932-supernatural-the-end-begin
J'ai rejoint la planète PRD le : 27/11/2013 J'ai posté un total de : 5918 Messages. Sinon je m'appelle : Mary et j'ai : 23 ans. Dans la vraie vie, je : Étudiante Les logiciel(s) que j'utilise sont : Windows Movie Makers
Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Modératrice • Modo Marraine
Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony Mer 23 Mai - 10:38

Qui est "elle"? Qu’est-ce qui se passe à la fin? La joie d’être envoyé dans une autre ville, dans un autre pays sans indications ni repères. Hiro grogne légèrement tout en restant calme. Il croise les bras sur son torse. Quoi? Ils ne tombent pas en poussière? Ça, c’est littéralement injuste. Il est condamné du soleil depuis des siècles. Et eux se baladent sous les rayons de l'astre de feu sans même une brûlure…

-Ce n’est pas juste… C’est quoi ce délire? Non, je n’emmène pas d’ennuis. Marcus? Elle? On m’explique?

Hiro tape du pied en soupirant de plus belle. On ne lui explique jamais rien. Le néant total l’appelle. Il fronce des sourcils en se retenant de gueuler. Il n’a pas envie que le fameux Arthur recommence à l’agripper. Il a sa dose de tactile pour une semaine. À la réponse d’Arthur, Hiro recule d’un pas.

-Un clan? Non, non. J’ai bien dit cinquante fois à Tommy que plus jamais je ne me retrouverais dans un clan…

Le clan de Haruki a brisé sa vie à jamais. Ils l’ont damné dès sa vie humaine dans la noirceur avant de le transformer pour lui arracher à jamais la chaleur du soleil. Il hausse un sourcil en secouant vivement la tête. Ses joues se gonflent.

-Pourtant, des chihuahuas, ça aime ça écouter, non? À Londres, c’était le chaos. Il y a toujours une mentalité de détruire chacun. Oui, il y a des pacifistes, mais beaucoup foutent la m*rde un peu partout.

Est-ce qu’il hallucine? Il remarque la drôle de couleur teintée les yeux d’Arthur. Encore une différence de pouvoirs. Il se sent à deux doigts d’appeler l’asile pour qu’on vienne le chercher. Hiro marche de long en large, les observe se parler sûrement de lycan. Il n’en est pas sûr. Il profite du moment qu’ils s’occupent juste d’eux pour descendre les escaliers menant à la cave. Il se faufile discrètement marchant sur la pointe des pieds.

Il retrouve son sac à dos noyé dans la poussière. Le soulève en le secouant. Il laisse glisser les ganses sur ses épaules avant d’avancer vers la salle d’isolement. Si Arthur dit vrai, qu’ils aient le choix d’être enfermés ou pas… Il n’y a alors aucun problème à ouvrir la porte à cette pauvre vampire, non? Hiro tâtonne la porte, l’observe pour comprendre le mécanisme. Hum, plus simple que je ne le pensais! Il la déverrouille et l’ouvre d’un coup.

-Allez t’es libre

Hiro pivote pour remonter les escaliers. Une fois de retour dans la salle, il détourne le regard. Passe ses longs doigts fins dans sa chevelure. Il entend Arthur dire de ranger son merdier… Il ne fout pas si tant la m*rde que ça.

-Je ne fous pas la m*…

Il n’a pas le temps de finir sa phrase que quelque chose lui saute dessus. Il reconnaît l'odeur, c’est le nouveau-né vampirique qu’il vient tout juste de libérer. Elle plante ses crocs dans son bras. Hiro pousse un gémissement en se redressant. La repousse, avant de la saisir par la gorge.

-C’est comme ça que tu me remercies pour ta liberté!

Il l’étouffe entre ses doigts avant de sortir ses propres crocs. Seulement, un des acolytes de Arthur arrache la pogne de Hiro. Il se retrouve projeté dans les bras d'Arthur.

-Fais-le dégager vite de ce bar, bordel.

On ressent que l’acolyte commence à perdre patience dans sa voix. Hiro se sent vraiment dépaysé. Du Japon à Londres, il avait senti sa supériorité immédiate due à son âge et à ses entraînements. Mais, ici, il se sent faible et ça l’agace.

-Je te suis, j’en ai marre de ce bar et de ces bakas. Lâche-t-il en croisant les bras à nouveau sur sa poitrine. Il se dirige vers la porte la mâchoire serrée. Finira-t-il par s’adapter à ce pays, à cet environnement? Rassure-toi, c’est temporaire… Le temps que les chasseurs t’oublient à Londres.

_______________________________________________

Spoiler:
 

clique!:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
____________________


Message(#) Sujet: Re: Une pause à Manhattan -feat. Moony

Revenir en haut Aller en bas

Une pause à Manhattan -feat. Moony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le service de rattrapage TV en mode pause et pas seulement?
» (F) Chelsea Kingsley Feat. Jaimie Alexander
» [Nocturne] Mise en page
» [Résolu] Stopper puis rejouer un diaporama
» Salle d'attente - qui porte bien son nom! feat. I. Sara Stinson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» PUB RPG DESIGN « :: Pause RP-