AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  
Lumière sur ...
Les aviseurs sont à l'honneur pour le mois de février loove Allez commenter les sujets !
Urgence recrutement
On recrute en priorité des AVISEURS, PROJECTEURS et JOURNALISTES, n'hésitez pas à les rejoindre au plus vite o/
PRD Family
N'ayez pas peur de poster partout sur PRD, les sujets sont là pour ça ! Vous êtes chez vous ici ! ♥

Partagez| .

BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel texte sera vainqueur?
G.rar
73%
 73% [ 8 ]
Thilda
27%
 27% [ 3 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage

avatar
En ligne

Administratrice • Modo Ecrivain
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 15/01/2014 J'ai posté un total de : 15677 Messages. Sinon je m'appelle : Evy et j'ai : 24 ans. Dans la vraie vie, je : travaille en maison d'édition Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Administratrice • Modo Ecrivain
Message(#) Sujet: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Mer 3 Jan 2018 - 12:53

Battle libre n°1


Format : Extrait de roman

Sujet : Kidnapping & recherche d'identité

Précisions : Vous êtes un adulte âgé de 15 à 20 ans. Lors d'un voyage à l'étranger dans un pays que vous affectionnez particulièrement, vous interceptez un journal et découvrez une photo de vous, enfant. Vous demandez à quelqu'un de traduire le titre de l'article (ou vous comprenez le texte) : "La recherche pour le petit ... est toujours d'actualité" et "Les parents refusent de baisser les bras".

Contraintes : Votre RP ne doit pas dépasser 1000 mots. Votre personnage n'a aucun souvenir du "kidnapping" qui s'est déroulé une dizaine d'années plus tôt (selon l'âge que vous choisissez) et vit toujours avec ses ravisseurs. freeze

Vous pouvez, ou non, mettre en page votre écrit avec des codes, tant que le tout reste lisible. Les membres ne voteront pas selon le codage, mais bien uniquement selon ce qu'ils auront lu.

En cas de question ou d'un besoin de précisions, n'hésitez pas à m'envoyer un MP ou à poster à la suite (la réponse sera postée ici afin que les deux membres comprennent bien la même chose I love you)

Bon courage ! **

_______________________________________________













Dernière édition par Adamantium le Mar 23 Jan 2018 - 10:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Dîner aux chandelles
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 11/10/2009 J'ai posté un total de : 1498 Messages. Sinon je m'appelle : Lilie et j'ai : 31 ans. Dans la vraie vie, je : enseignante en primaire


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Dîner aux chandelles
Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Dim 21 Jan 2018 - 18:35

Mes yeux parcouraient les étagères poussiéreuses de cette vieille boutique d’antiquaire dans laquelle ma mère me trainait chaque fois que nous mettions les pieds à Lisbonne. Je fronçais le nez en retenant une crise d’éternuements provoquée par toute cette poussière ambiante. Comment pouvait-on vivre dans un espace aussi étouffant ? Je ne comprenais pas non plus le charme de ces échoppes où un véritable bazar régnait. Chaque recoin était optimisé pour exposer un bric-à-brac sur lequel ma mère finirait par s’extasier ! Une torture ! Je flânais parmi cet entassement insolite, me demandant comment quitter cet endroit au plus vite. Je voulais me promener au bord du Tage en direction de la Tour de Bélem, sentir le vent dans mes cheveux, le soleil sur mon visage… impossible ! Avant il y avait le passage obligatoire par cette affreuse boutique.

« Emilie, tu trouves quelque chose qui te plait ? »

Lançant un regard désabusé vers ma mère, je me surprends en esquissant un sourire :

« Non pas encore ! Et toi ? »

Un flot interrompu de paroles faillit alors de sa bouche et… je coupe le son ! Hors de question de supporter son enthousiasme pour des choses qui vont ruiner notre belle décoration d’intérieure ! Je m’acharne chaque jour donc cette lubie. Pourquoi ne comprend-t-elle pas que ces babioles n’ont aucun charme ? Pfffff… il faut tout leur dire aux parents !

Perdant lentement espoir d’un jour quitter cette boutique, j’enfonce les mains dans mes poches en observant vaguement une pile de vieux journaux. Un gros titre attira mon attention : « Toujours sans nouvelle de la petite Amalia » Quelle tristesse ! Ce genre de nouvelles me donnait toujours le cafard. Balayant les autres journaux qui cachaient à moitié la photographie, je… mon cœur stoppe ses battements. Mon souffle se coupe comme si on venait de me donner un coup de poing dans l’estomac. Impossible ?! Les traits de cette enfant me renvoyaient ma propre image. Je me retrouvais en elle. Comment était-ce possible ? Je lève les yeux vers ma mère qui chine toujours dans cette vieille boutique, ne se rendant pas compte que les choses vont changer… Attrapant le journal, je me précipite vers le commerçant et demande :

« Pouvez-vous me traduire cet article s’il vous plait ? »

Etonné par ma demande, il me lance un regard surpris puis observe longuement le journal. Ses yeux parcourent rapidement les lignes puis s’attardent sur la photo avant de se porter sur moi. Reconnait-il ce visage dans le mien ? Suis-je la seule voyant un lien entre nous deux ? Je ne deviens pas folle ? Il y a une foule de questions qui se bousculent dans ma tête. Il serait tellement plus simple de les poser directement à ma mère… Le commerçant prend quelques secondes avant de prendre sa décision. Il traduit brièvement l’article en chuchotant. Je dois tendre l’oreille pour entendre ses paroles. Quand il termine, je sens son regard soupçonneux sur moi.

« Merci », lui dis-je en arrachant le journal de ses mains.

Je me dirige comme une furie vers ma mère, examinant un vase moche. Beurk ! Rassurez-moi ! Elle ne compte pas nous ramener cette horreur chez nous ? Je trouverai un moyen de le briser discrètement une fois à la maison. Concentrons-nous plutôt sur cet article et cette ressemblance troublante.

« Maman ! Faut qu’on parle ! »

Ma voix vibre d’une rage que je ne soupçonnais pas ressentir ! En voyant ma mère sursauter, je comprends que jamais j’aurai dû y aller plus en douceur. Une grimace étire mes lippes en découvrant l’expression de ma mère… enfin cette femme était-elle réellement ma mère ? Non ! Cette question est ridicule ! On se ressemble. On nous le dit souvent ! Je ne peux pas croire que cette vieille histoire ait un quelconque lien avec moi. Je tends le quotidien à ma mère. Son visage change de couleur, non ? Il me semble qu’elle est un peu plus pâle. Elle est souffrante ? Elle a vu un fantôme ? Une boule grossit dans ma gorge empêchant les questions de jaillir comme un geyser. Un mot était capable de franchir mes lèvres :

« Maman ? »

Une foule d’émotions passait sur les traits de ma mère. Que se passait-il dans sa tête ? Comme si elle avait entendu ma question muette, elle releva la tête et me dit :

« Emilie, on doit parler ! »

_______________________________________________
HONOR AND BLOOD ~ forum inspiré par l'univers de J.R.R. Tolkien > ICI

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Célibat assumé
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 07/07/2017 J'ai posté un total de : 22 Messages. Sinon je m'appelle : / et j'ai : 24 Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CS5, Photofiltre.


Célibat assumé
Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Lun 22 Jan 2018 - 19:25

Ne parle pas aux inconnus, Lucas. Mais non, le bleu ne s’accorde pas avec tes yeux, ça fait redondant. Ne t’éloigne pas. Ne va pas chez les inconnus. Ne va pas en Allemagne. Reste à la maison. Fais tes devoirs, obéis aux professeurs et surtout, surtout, évite la police. Ils ne te feront jamais du bien, ces sales poulets.

Il y a des règles, dans la maison de Lucas, certaines qu’il comprend, d’autres pas. Même sans comprendre, il a appris à les suivre, un peu bêtement peut-être. À chaque incartade, il avait la peur panique de finir abandonné. Sauf qu’un jour, il a eu dix-sept ans, et à dix-sept ans il a rencontré Élise.
Elise qui n’est pas exactement comme les autres filles, sans que Lucas arrive à comprendre pourquoi. Quelque chose, quand elle sourit. Ils sortent ensemble, il a eu le culot de lui demander. Il ose un peu tout, quand c’est Élise qui propose. Et Elise, elle lui a dit, en juin : “Mais sinon, on a qu’à dire à tes parents qu’on va en Bretagne, alors qu’en fait on se fait deux semaines en Allemagne !” Alors bien sûr, il a dit oui. Parce qu’il adore l’Allemagne, et Élise, et qu’elle ne l’abandonnera pas.

Et c’est génial, l’Allemagne. Ils viennent de passer une journée de rêve à Heidelberg avant de rentrer à l’auberge de jeunesse. Élise l’attend pour manger. Il faut juste qu’il passe aux toilettes mais, d’abord, s’arrête devant un grand panneau d’affichage. Il comprend à peine l’allemand (“Tu prendras espagnol en LV2, comme papa et maman !”) mais il trouve quelque chose de chaleureux et de familier dans toutes ces petites annonces pour du baby-sitting, des cours, des prêts, des chats disparus et-
C’est rigolo, on dirait Pluche, sur cette photo.
Il est mignon, le gosse à côté, pull bleu, yeux bleus, lui on a jamais du lui dire que c’était redondant.
Il a les cheveux blonds, ça rappelle à Lucas que lui aussi, petit, il avait les cheveux blonds, puis qu’ils sont devenus châtains. Maman était très contente quand c’est arrivé. “Papa aussi il s’est obscurcit avec le temps.”
Il la fixe depuis deux minutes maintenant, sans rien dire, sans vraiment comprendre pourquoi cet enfant qui lui ressemble autant se trouve sous ses yeux. Il y a quelque chose de lourd au fond de son ventre. Quelqu’un passe à côté de lui et, sans réfléchir, il lui attrape le bras. C’est une allemande, de quelques années son ainée mais plus petite. Vu le regard qu’elle lui lance, il doit serrer plus qu’il ne le pense. Il veut parler, ouvre la bouche, mais met plusieurs secondes avant d’arriver à produire un son, un anglais maladroit, étranglé.
“What it say ?”
Elle ne comprend pas, il répète, en montrant le texte juste en dessous la photo. Elle finit par comprendre, fronce les sourcils, se rapproche, réfléchit un peu, puis, dans un anglais hésitant :
“Little Anton still missing. Parents still looking.”
Elle a un accent. Il la comprend difficilement. Le sens est pourtant clair. Il le savait déjà, peut-être. C’est un kidnapping, ce petit garçon a été kidnappé, et ses parents, ses vrais parents, pas les kidnappeurs, le cherchent toujours. Et il y a une date, en dessous, mais ça, il n’a besoin de personne pour la lire. Les numéros, pourtant, se brouillent. Il n’arrive pas à lire, ou refuse de lire. Il lâche la fille, et son ventre est encore plus lourd, et ça remonte et il faut vite courir aux toilettes.

Il vomit son repas. Il vomit les saucisses, les patates, l’odeur familière, le sourire d’Élise, les échos étranges lorsqu’il entend parler allemand. Il vomit l’affiche, la photo, et Pluche, ce maudit doudou que sa mère détestait. Il se souvient d’avoir pleuré et tempêté, alors qu’on lui prenait. “Je veux Pluche !” qu’il criait, “Rends-moi Pluche, rends-moi, je veux !” Et la crise continuait, sans qu’ils puissent rien y faire, sans qu’on lui rende sa peluche. Et, enfin, il se souvient d’avoir hurlé bien plus fort et avec un désespoir renouvelé : “Je veux papa ! Je veux maman !” Aussitôt, le lapin lui était rendu.
Il vomit encore. Il n’y a plus que de la bile. C’est lui, sur cette photo, c’est évident. C’est acide, c’est salé, au fond de sa gorge et plus loin dans son ventre. Les larmes lavent ses lèvres. Elles ne lavent pas grand chose d’autre.
Il s’en souvient, pas bribes, peu à peu : il se souvient de la détresse du début, des affiches en allemand, de papa et maman (il n’arrive pas à les appeler autrement) terrifiés tout en l’amadouant pour qu’il se calme.
Mais, il avait quoi ? Quatre ans ? cinq ans ? Pourquoi il ne se souvient pas du reste ? C’est vrai ça, tout le monde s’en souvient, de la maternelle, mais pas lui. Il doit avoir un problème. Il doit lui manquer un truc. Même le prénom, ça lui dit rien : Anton. Il s’en souvient pas, de ce prénom. Il résonne, il sonne familier, mais il ne l’assimile à aucun sourire.
Il est toujours aux toilettes, il n’a plus rien à cracher, ses yeux sont secs. La panique se dissipe, remplacée par un profond sentiment de culpabilité.
Il ne peut pas y aller. Le scénario lui semble ridicule. Aller vivre avec des gens qu’il ne connaît pas, qu’il a oublié ? Il va les décevoir. Il ne comprend rien à l’allemand. Il n’a aucun souvenir d’eux. Il est nul, il se souvient de rien, il s’est laissé faire. C’est sûr, y a des gamins kidnappés qui se souviennent de leurs parents. Pas lui. Il est même heureux. Au fond, c’est lui qui les a abandonnés.
Non, il ne dira rien. Y a rien à dire. Demain, il rentre à la maison. Il va les appeler papa et maman. Il va oublier l’Allemagne. Et peu importe ce que lui dit Élise.

_______________________________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
En ligne

Administratrice • Modo Ecrivain
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 15/01/2014 J'ai posté un total de : 15677 Messages. Sinon je m'appelle : Evy et j'ai : 24 ans. Dans la vraie vie, je : travaille en maison d'édition Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Administratrice • Modo Ecrivain
Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Mar 23 Jan 2018 - 10:12

Merci à vous deux pour ces beaux textes ** Tout est respecté, je valide et j'ouvre les votes pour 15 jours
Bonne chance

_______________________________________________











Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ecrivain
____________________

Voir le profil de l'utilisateur http://emeraudiarpg.forumactif.org
J'ai rejoint la planète PRD le : 08/01/2017 J'ai posté un total de : 549 Messages. Sinon je m'appelle : Karine/Mymy/Tamy et j'ai : 32 ans. Dans la vraie vie, je : suis professeure de français. Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Ecrivain
Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Lun 5 Fév 2018 - 21:09

J'ai voté pour le deuxième texte parce qu'il sort beaucoup plus de la consigne tout en la respectant ^^ je l'ai trouvé plus poignant aussi!

Mais le premier était pas mal aussi, juste plus classique Smile

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
En ligne

Administratrice • Modo Ecrivain
____________________

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint la planète PRD le : 15/01/2014 J'ai posté un total de : 15677 Messages. Sinon je m'appelle : Evy et j'ai : 24 ans. Dans la vraie vie, je : travaille en maison d'édition Les logiciel(s) que j'utilise sont : Photoshop CS6


Mon CV PRDésien
Dédicaces:
My role player game characters:


Administratrice • Modo Ecrivain
Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar Mar 6 Fév 2018 - 23:52

Bravo à tous les deux pour ces textes superbes, j'ai pris beaucoup de plaisir à les lire

Merci à ceux qui ont voté, vous avez désigné @G.rar comme vainqueur, alors félicitations à toi **
Voici une petite bannière pour commémorer ta victoire ouioui

J'espère vous revoir tous deux très bientôt dans les challenges perv


_______________________________________________











Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
____________________


Message(#) Sujet: Re: BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar

Revenir en haut Aller en bas

BATTLE LIBRE N°1 | Thilda VS G.rar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [BATTLE LIBRE N°10]Chup' VS mathildetrsn
» Battle #3 Orchestral Manoeuvres / Undisclosed Desires
» J'ai testé pour vous: la chute libre du Zümo.
» Battle#2 Fox / Map Of The Problematique
» Battle de de Smartphone 4G chez Bouygues Telecom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» PUB RPG DESIGN « :: Challenges littéraires-